Resté cloîtré en moi, croiser l'espoir en toi Dans mon coin à susurrer un amour conditionné
C'est ça mon brin d'espoir, c'est ce en quoi je veux croire
Amour trop cloisonné, qui attend pour respirer
Ne pouvoir cesser de psalmodier tant d'envies,
Si c'est ça la chance, c'est pas de la chance
On en est encore à supporter des regards profonds, des regards gênés
Mais pas moins vides d'arrière-pensées
Et pas plus près de l'accepter
Pour satisfaire les « bien placés »
On réduit (ce droit d'aimer) à des corps huilés
Une fois dans l'an c'est la débauche
Des chars de chair qui roulent à gauche
On sort nos anormaux en fringues fluo
Et dès demain, écoute le Père
Aime ton prochain, mais choisi le bien
...oui, choisi le bien...


: f.

Vídeo incorreto?